Cela s’est passé le 16 AVRIL 1962, décès de Jean El Mouhoub Amrouche
Avr14

Cela s’est passé le 16 AVRIL 1962, décès de Jean El Mouhoub Amrouche

54 ans après son décès, l’un des plus grands écrivains que l’Algérie eu enfantés, Jean El Mouhoub Amrouche, n’a pas encore intégré le panthéon de l’Histoire algérienne, nonobstant le parcours hors pair de celui qui fut un fervent défenseur de l’Algérie sous le joug du colonialisme français. Cette figure qui compte symboliquement dans le panorama algérien est inexistante dans la réalité. Pourtant, Jean Amrouche a consacré sa vie, son...

Read More
Musique: Oulahlou rend un magnifique hommage à Fadhma Ath Mansour & sa fille Taous Amrouche
Fév29

Musique: Oulahlou rend un magnifique hommage à Fadhma Ath Mansour & sa fille Taous Amrouche

  Hommage de Oulahlou à Fadma Ath Mansour après avoir fait l’hommage à sa fille Marguerite Taos Amrouche. Une belle chanson...

Read More

Marguerite Taos Amrouche: " La première femme romancière algerienne "

Biographie Marie-Louise dite Marguerite Taos Amrouche, fille de Belkacem et de Fathma Ath Mansour, sœur de Jean El Mouhouv Amrouche, Taos Amrouche est née le 4 mars 1913 à Tunis. Au début des années 1930, elle prépare un concours d’entrée à l’Ecole normale de Foutenay mais elle abandonnera quelques mois plus tard. De 1933 à 1940, elle travaille pour Radio Tunis. Elle participe au congrès de chants de Fès au Maroc et obtient une bourse...

Read More

Jean el Mouhoub AMROUCHE, Biographie

Jean Amrouche, de son nom Jean El-Mouhoub Amrouche, naît le 7 février 1906 en Kabylie (Algérie), sur le versant sud de la vallée de la Soummam, dans l’un des villages kabyles de la commune d’Ighil Ali, et meurt le 16 avril 1962 à Paris. Kabyle d’origine et de culture, la colonisation a fait de lui un chrétien avec le français comme langue, ce qui lui donne le sentiment d’être exilé dans son propre pays....

Read More

Fadhma Ath Mansour Amrouche

Fadhma Aït Mansour, originaire de Tizi Hibel, est née présumée en 1882. Sa mère était de Taourirt Moussa dans les proches environs. Leur histoire est douloureuse, voire dramatique. C’est un cas des plus aigus et des plus pénibles de la colonisation française en Algérie. La conversion au christianisme, l’exil, le déchirement et la mort vont parsemer, ponctuer son itinéraire. C’est en 1946 que Fadhma écrit son livre...

Read More