Béjaia : Un père meurt en tentant de sauver son fils

Béjaia : Un père meurt en tentant de sauver son fils

Le paisible village d’Aït Mebarek, dans la commune de Taskriout, à été secoué avant-hier par un terrible drame. Dans la soirée, aux alentours de 19h, rentrant d’Aokas, un père de famille fit une halte au niveau de la plage de Lota, dans la commune de Souk El Ténine, pour permettre à ses enfants de se rafraîchir et d’aller se baigner quelques minutes. La mer était très agitée, les deux parents sont restés au bord de l’eau, regardant leurs enfants qui pataugeaient et s’amusaient dans l’eau. Soudain, voyant l’un de ses enfants happé par une vague, le père, K.M, âgé de 50 ans, se précipita pour tirer son enfant de l’eau. Mais les vagues étaient trop puissantes et eurent raison du malheureux père. L’enfant quant à lui a été sauvé in extremis par un groupe de jeunes qui étaient là. Hier, à l’enterrement, tous les visages étaient marqués d’effroi. La victime était aimée et apprécié pour son grand cœur. Après l’accident qui avait coûté la vie à une mère et son enfant, ce nouveau drame vient plonger de nouveau la commune de Taskriout dans une tristesse incommensurable.

Said. M /DDK

(Visited 1 831 times, 1 visits today)
Previous Vidéo: Mahdi Ibn Salah, ce prêcheur fait passer la femme kabyle pour un diable !
Next Comédie en Kabyle sur BRTV ! "D'ASTAJYIR" avec Massi lewhama. A mourir de rire

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 725 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Actualités Comments

Infographie : Top des recherches de 2015 sur Google en Algérie

Google, le moteur de recherche qui domine 90% du marché sur la toile et le plus utilisé par les internautes algériens comme ceux du monde entier, dévoile les top de

Actualités Comments

Urgent, appel à la communauté kabyle du Canada

Un des membres de notre communauté en l’occurrence;  Mr Ferhat Chebini, d’origine de Bouzeguene – Village de Sahel, vivant  à Ottawa, père de trois enfants,  est en train de lutter

Actualités Comments

Il a été suspendu parce que il n'a pas dit Monsieur le président ! Il a juste dit Abdelaziz Bouteflika

Le journaliste Ahmed Lahri, grande figure de la radio et de la télévision nationale est suspendu de son travail. Son tord, avoir dit “Abdelaziz Bouteflika” au lieu du “Président Abdelaziz