ActualitésKabylie

Pénétrante autoroutière de Béjaia: Un premier tronçon livré le 20 août prochain

Lentement mais sûrement le projet de la pénétrante qui reliera la ville de Béjaïa à l’autoroute Est-Ouest fait son bonhomme de chemin. Les choses évoluent positivement, si son se réfère à la visite effectuée hier par le wali de Béjaïa. Un premier tronçon de 52 km sera livré au mois d’août prochain tandis que la totalité du projet est prévue pour le 1er Novembre 2016. Hier une vingtaine de kilomètres ont été bitumés.

Les équipes en charge des gros ouvrages travaillaient de manière ininterrompue. Ce qui laisse prévoir avec certitude la mise en service d’une partie de ce projet dès le mois d’août, date à laquelle, les usagers pourront à partir de Akhnak dans la commune de Seddouk, à deux pas de Takeriets, emprunter ce nouvel axe routier pour rallier directement l’autoroute Est-Ouest, à Ahnif dans la wilaya de Bouira, endroit où s’effectuera a jonction.
La deuxième tranche reliant le port de Béjaïa à Seddouk devrait être réceptionnée en novembre. Long de 100 kilomètres, le projet de la pénétrante autoroutière de Béjaïa comprend huit échangeurs séparés d’environ 30 kilomètres, un tunnel à Sidi Aich et 71 ouvrages d’art (ponts et viaducs).
Le lancement des travaux avait eu lieu en avril 2013. Le projet a été confié au groupement sino-algérien Ccrc-Sapta. Ce dernier a cependant connu de nombreuses oppositions, oeuvres d’une partie de la population. De nombreux expropriés situés dans 16 communes différentes ont été indemnisés même si certains continuent à estimer que le montant des indemnisations est insuffisant. Ce sont quelque 13 milliards de DA qui ont été débloqués par le Trésor public pour indemniser environ 4000 propriétaires.

L’autre contrainte qui a freiné l’avancée de la réalisation est liée au déplacement de nombreux réseaux de gestion qui sont implantés sur le même tracé, il s’agit des lignes électriques de haute, moyenne et basse tensions, des réseaux d’assainissement qui ont leur rejet vers la Soummam, l’ensemble des réseaux d’AEP, les conduites de gaz…
Plus de 1700 Chinois et 3000 Algériens y travaillent sans interruption.

Source: l’expressionDZ

(Visited 2 378 times, 1 visits today)

Sofiane H.

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3