Vgayet : des buralistes de Sidi Aich décident de ne plus vendre la presse arabophone anti-kabyle

Vgayet : des buralistes de Sidi Aich décident de ne plus vendre la presse arabophone anti-kabyle

A Sidi Aich, des buralistes se sont entendu pour ne plus vendre les journaux anti-kabyles. La décision prise, elle a été rendue publique aujourd’hui. Les titres frappés d’interdiction de vente chez les buralistes de Sidi Aich sont : Ennahar, Echourouq et El bilad.

Les attaques perpétuelles de ces journaux contre la Kabylie prennent parfois des proportions à peine imaginables. Ces buralistes ont pris cette initiative pour défendre leur kabylité, tant il est vrai que continuer à vendre ces journaux anti-kabyle, c’est contribuer à nourrir la main qui vous étrangle.

Ces buralistes ont fait preuve d’une initiative citoyenne et responsable qui fait honneur à la Kabylie; Un exemple à suivre par tous les buralistes kabyles.

Lire depuis la source

(Visited 891 times, 1 visits today)
Previous Banque d’Algérie: les voyageurs sont tenus de déclarer leurs devises dès le seuil de 1.000 euros
Next Lettre à mon cher cousin de kabylie par Pierre MONTMORY

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 725 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Actualités Comments

14 mars, journée nationale des handicapes : Dignité et reconnaissance des droits fondamentaux

Comme chaque année, a lieu la Journée nationale des personnes handicapées, une occasion de nous rappeler cette frange et faire le douloureux bilan de la situation réelle du nombre important

Actualités Comments

Injustice/ L’homme “abandonné aux vers et aux fourmis” est décédé

Cet homme malade, blessé et atteint de troubles psychiques avait ému l’Algérie lorsqu’il avait été retrouvé abandonné à Ouled Fayet, tout près d’un ravin, les jambes rongées par les fourmis

Actualités Comments

Les Algériens sont-ils devenus trop violents ?

Un crime macabre est survenu samedi dans la ville d’El Hamiz dans la banlieue est d’Alger. Un enfant de sept ans a été assassiné par un individu, qui lui a froidement tranché