Rachid Nekkaz, perturbe la visite de Chakib Khelil dans une zaouïa à Chlef.

Rachid Nekkaz, perturbe la visite de Chakib Khelil dans une zaouïa à Chlef.

Selon la page Facebook officielle de l’ex-candidat à présidentielle, Rachid Nekkaz, se trouve actuellement dans une zaouïa à Ain-Merane (Chlef), cette démarche a pour but de perturber la visite de l’ancien Ministre de l’énergie et des mines Chakib Khelil. Une centaine de policiers sont sur place afin d’éviter toute forme d’affrontements.

Rachid nekkaz a aussi déclaré sur sa page facebook: « Je suis en train de faire un travail pédagogique avec nos députés de L’APN de TOUS LES PARTIS afin de mettre en place une commission d’enquête avec au minimum 20 députés inshaAllah.

Une commission d’enquête sur les contrats D’Adrar de 2002 et d’Illizi en 2013/2015 est en cours de constitution à l’assemblée populaire. Elle sera prête en novembre 2016 Inshaallah.
Un peu de patience SVP. Sahit. »

Il a clôturé par: « Je n’accepterai jamais une manipulation médiatique du peuple algérien sur les terres de mon père, Rabi irhmou. Voilà le droit PACIFIQUE que je m’octroie ».

(Visited 2 574 times, 1 visits today)
Previous Algérie Télécom lance l’offre 20 Mega/s pour le grand public
Next Un algérien accusé d’avoir violé 8 femmes en 10 jours à Londres

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 726 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Kabylie Comments

Abdelmalek Sellal attendu à Ifri-Ouzellaguen

60E ANNIVERSAIRE DE LA TENUE DU CONGRÈS DE LA SOUMMAM La wilaya de Béjaïa va abriter, enfin, cette année, les festivités officielles de la journée nationale du Moudjahid, qui coïncide

Actualités Comments

Melbou: La conférence de Karim Akouche interdite

La conférence-débat, que devait animer l’écrivain Karim Akouche le week-end passé à la Maison des jeunes de Melbou, a été interdite. L’information a été donnée par un membre de l’Association

Actualités Comments

Lettre au journaliste Ahmed Lahri par : Yasmina Khadra

Cher compatriote, Nous ne nous sommes croisés qu’une seule fois, si ma mémoire est bonne, au Forum du quotidien Liberté, pendant le salon du livre d’Alger en 2013. Vous aviez