L’animateur-d’el-magharibia Ghani Mahdi s’en prend au MAK et Ferhat Mehenni dans une vidéo

L’animateur-d’el-magharibia Ghani Mahdi s’en prend au MAK et Ferhat Mehenni dans une vidéo

La polémique entre Ghani Mahdi, animateur vedette d’El Magharibia, et le président du Mouvement pour l’autonomie pour la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni n’est pas près de s’éteindre. Dans une vidéo postée sur Facebook, et non diffusée par la chaîne de télévision, l’animateur n’a pas de mots assez durs à l’encontre du président du MAK. « J’aurais pu l’humilier », répète-t-il plusieurs fois, en faisant référence au passage de Ferhat dans son émission. Sur les réseaux sociaux, la guerre fait rage entre les partisans de l’animateur de « Wech galou fel journane » et ceux de Ferhat Mehenni, entre ceux qui prônent l’unité de l’Algérie et les indépendantistes kabyles. 213-infos

 

(Visited 14 141 times, 1 visits today)
Previous En exclusivité: la nouvel chanson de Ali Amran - Aeddan Wussan - 2016
Next Air Algérie lance son offensive avant la saison estivale

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 726 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Vidéos Comments

La mobilisation des citoyens Azazga contre la visite de Chakib Khalil au mausolée du village

La mobilisation des citoyens Azazga et du village de charfa contre la visite de Chakib Khalil au mausolée du village.   Reportage DZair TV Partager via FacebookPartager via TwitterPartager via

Vidéos Comments

Future président: A 12 ans déjà, le petit il voit grand

‪#‎Talentskabyles‬ A ne pas rater ! Écouter ce jeune enfant kabyle. Il rêve d’être Le future président de la république Algérienne. Déjà petit il voit grand   Partager via FacebookPartager

Vidéos Comments

Une femme courageuse qui demande de corriger l'histoire: "l'Algérie n'est pas Arabe! "

Une femme courageuse »Aouicha Bekhti » qui demande de corriger l’histoire: « l’Algérie n’est pas Arabe! «  L’activiste politique Aouicha Bekhti dénonce la proposition de faire de l’amazigh une langue officielle de l’Etat