Kamel Irchen a été assassiné le 27 avril par la gendarmerie algérienne, avant de mourir, il inscrit en lettre de sang, ce mot si cher à la Kabylie  » LIBERTÉ « . Qu’il repose en paix et à tous les martyrs du printemps noir, Paix à vous.

 

(Visited 5 504 times, 1 visits today)