L'insupportable buste de Larbi Ben M'hidi enlevé (actualisé)

Après le tollé soulevé par ce buste qui ne ressemble en rien à l’illustre Larbi Ben M’hidi, les autorités ont procédé à son enlèvement. L’information est, pour le moment cependant, à prendre avec prudence.

Dernière minute. Des clichés postés ce soir montrent des hommes et un camion équipée d’une grue en train d’enlever le pseudo-buste de Larbi Ben M’hidi. Quelques heures avant, des citoyens en colère devant la défiguration que ce bronze porte de l’image de Ben M’hidi, ont décidé de le couvrir avec le drapeau national.

Dans la journée, l’opinion publique a laissé éclater sa colère sur les réseaux sociaux notamment contre cette réalisation qui se voulait une réplique de l’ancien chef du FLN historique.

On n’en a pas fini avec les statues qui sèment la discorde. On se souvient de celle Ben Badis déboulonnée quelques heureuses seulement après son installation, voilà que les autorités se sont encore une fois tristement illustrées avec l’image d’un des plus illustres leaders de l’indépendance.

L’immense chef de la révolution algérienne a été représenté par un insupportable buste. Celui-ci a été dévoilé dans le village natal de l’ancien révolutionnaire. A peine ce buste découvert que le vent de la colère a gagné l’opinion publique.

L’action a suscité un scandale parmi les habitants de Aïn M’lila. A voir le résultat, il y a en effet de quoi s’indigner. C’est donc tout ce que mérite cet homme qui a donné sa vie pour que l’Algérie soit libre et indépendante ? Un médiocre buste sans goût qui défigure complètement le visage de l’homme.

Il n’a fallu que quelques heures pour que la toile ne se saisisse du sujet de la discorde et laisse la colère s’exprimer. « Est ce que vous trouvez que cette statue ressemble à Feu Larbi Ben M’hidi yerham waldikoum ? Il semblerait qu’elle ait coûté la bagatelle de 2 milliards…. C’est honteux de déformer ET l’histoire…. Et le visage de ceux qui l’ont faite ! C’est qui lui ? » tonne Amira Bouraoui, El Houari Dilmi, un internaut a qualifié sur son mur, cette statue de chose. « Cette chose est supposée représenter le buste de notre glorieux Chahid Larbi Ben M’hidi Allah yerrahmou, elle a été érigée dans son village natal de Ain M’lila! ».

Un autre pointe non sans un grincement de dents : « L’artiste de ce chef d’oeuvre s’est inspire des grosses têtes. »

Il est manifeste que cette « chose » ne représente pas l’ancien chef de la révolution. Et l’artiste qui l’a réalisée a manqué d’inspiration. Quant à ceux qui ont accepté cette statue, ils font montre d’une connaissance médiocre de l’art et d’un manque de respect avéré pour Larbi Ben M’hidi.

Le scandale n’a que trop duré. Hier, du temps du parti unique, on falsifiait l’histoire, aujourd’hui on défigure les héros impunément : qu’est-ce qui a changé ?

Est-ce donc tout ce que méritent nos héros ?

Yacine K. | lematindz.net

(Visited 59 times, 1 visits today)
Previous Canada: 10.000 Visas ont été délivrés aux algériens en 2015
Next Laurie, une Française chante en Kabyle "A vava inuva" de Idir

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 725 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Actualités Comments

GUERRE DE LIBERATION : 12 pays ont commencé à remettre à l’Algérie des archives

Douze (12) pays arabes et d’autres amis de l’Algérie ont commencé à remettre à l’Algérie une partie des archives qu’ils détiennent sur la guerre de libération nationale, a révélé dimanche

Actualités Comments

L’Algérie, le pays le plus heureux en Afrique

Le classement est établi sur la base de critères traitant du PIB par habitant, l’espérance de vie et les subventions sociales. L’Algérie vient au 38e rang dans le classement mondial

Actualités Comments

Le pouvoir algérien n’aime pas les binationaux, sauf ses joueurs de foot

Les Algériens binationaux se sentent aujourd’hui traités comme des citoyens de seconde classe. L’article 51 de la nouvelle Constitution, sur le point d’être adoptée dimanche 7 février, instaure en effet une certaine