Un méga-projet touristique d'une superficie de 26 hectares dépassant 500 millions à Béjaia

Un méga-projet touristique à Souk El Thenine confié à Cevital

« Nous avons acheté une grande propriété dans la wilaya de Béjaïa dans le but de construire un grand complexe touristique », a indiqué le patron du groupe Cevital Issad Rebrab, en marge de la conférence événement « Fikra ».

Le projet, conçu en espace de vacances et de loisirs de luxe, est structuré en 3 zones, alliant dans un même élan d’harmonie, le commercial, le résidentiel et l’aspect loisirs. Un hôtel cinq étoiles, un centre de thalassothérapie et des activités annexes, des chalets de différents standing, des appartements – hôtels, un parc de loisirs et une multitude d’autres structures, dont des restaurants, ce mega-projet devrait générer 1300 emplois directs.

 

(Visited 452 times, 1 visits today)
Previous Saint-Augustin, les confessions d'un Amazigh...
Next GUERRE DE LIBERATION : 12 pays ont commencé à remettre à l’Algérie des archives

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 725 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Art & Culture Comments

L'incroyable Histoire d'amour de Matoub et Djamila.

« 03 jours avant sa mort Matoub voulait parler à Djamila sa première femme! » Pour tous les jeunes de Kabylie, parler de Matoub Lounès, c’est aussi évoquer Djamila, son grand amour

Actualités Comments

L'enseignement de tamazight étendu à 32 wilayas dès la prochaine rentrée scolaire.

L’enseignement de la langue amazighe sera élargi aux établissements de 32 wilayas du pays dès la prochaine année scolaire (2016-2017), a indiqué, mardi à Khenchela, la ministre de l’Education nationale,

Vidéos Comments

Une femme courageuse qui demande de corriger l'histoire: "l'Algérie n'est pas Arabe! "

Une femme courageuse »Aouicha Bekhti » qui demande de corriger l’histoire: « l’Algérie n’est pas Arabe! «  L’activiste politique Aouicha Bekhti dénonce la proposition de faire de l’amazigh une langue officielle de l’Etat