la révélation Kabyle de l'année: Iddir Salem

Iddir Salem est un jeune auteur-compositeur d’origine Kabyle Algérienne, une ethnie Berbère du nord de l’Afrique. Sa musique est empreinte de ces racines séculaires.
Il est engagé dans la préservation de ce patrimoine qui tend à disparaître suite aux invasions successives de cette région et de la politique d’arabisation imposée depuis des siècles. Iddir n’en est pas moins ouvert à toutes les cultures du monde pour autant. Il est issu d’une famille très mélomane. En effet son père, fervent défenseur de sa culture, lui transmet les chants du patrimoine lyrique ancestral de sa région. Ses frères et sœur, tournés vers le monde extérieur, lui donnent gout aux musiques de l’orient à l’occident. Parmi ces influences on retrouve Fayruz, Stevie Wonder, Idir, Brel…Un éclectisme qui se ressent dans sa musique et dans sa voix.
Iddir a vécu la moitié de sa jeunesse dans un village de montagne mais ses ambitions l’ont mené à changer d’horizon à l’âge de 17 ans. Il quitte sa famille pour la ville, dans le but de suivre des études d’architecture, une autre passion qui le dévore depuis son enfance. Il commence sa carrière musicale en tant que choriste au sein d’une chorale polyphonique où il est repéré par un programmateur musical qui lui offre la chance d’exposer son talent au grand publique.
En 2012, il gagne un concours national radiophonique qui lui ouvre les portes du monde du spectacle. En 2013 il s’illustre avec son single « Axxam », un titre engagé qui parle de liberté d’expression. Ce titre lui a valu les éloges du monde de la musique et du publique et lui confère une notoriété prometteuse dans sa jeune carrière. Iddir s’engage également en faveur de causes humanitaires et notamment dans la prévention du Sida, une maladie encore tabou dans les pays musulmans. Il compose une chanson, « Lahmala », qui est le premier titre de l’histoire de la langue Kabyle qui traite du sujet du Sida et des MST.
En 2014, il participe à une comédie musicale dans laquelle il représente la Kabylie. Il déclenche alors une vague d’enthousiasme et de critiques favorables qui lui permettent de faire connaitre ce patrimoine au-delà des frontières de l’Algérie. En2014 un casting mondial le sélectionne pour représenter l’Algérie dans toutes ses diversités, il arrive jusqu’à la finale à Paris. Depuis 2015, ce chanteur-architecte-aventurier qui chante en 5 langues, bâti sa carrière avec ses nouveaux complices à Paris, où il vit désormais. Iddir travaille sur ses nouvelles maquettes mêlant la langue française et la musique de ses origines.
 6 clips du jeune Iddir sont à disposition, bonne vision.

1er Clip:

2ème clip : 

3ème Clip:

4ème Clip:

5ème Clip:

6ème Clip:

 

 

 

(Visited 482 times, 1 visits today)
Previous SI MOH en concert à MARSEILLE
Next Déclaration de devises à l’aéroport : Droit de faire sortir de l’Algérie jusqu’à 1000 euros

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 725 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Personnalités Comments

Youssef Zirem un artiste des mots, un écrivain exigeant et patient "Pour l’amour et la liberté des mots"

Youssef Zirem est un artiste des mots, un écrivain exigeant et patient qui sait qu’il faut du temps pour écrire, construire une œuvre. C’est aussi un journaliste qui aime donner

Personnalités Comments

Kateb Yacine, l’un des piliers de la littérature algérienne.

Considéré comme l’un des piliers de la littérature algérienne, Kateb Yacine, en parlant de lui, a constamment parlé des autres et aux autres, tout en étant ce qu’il souhaitait être

Personnalités Comments

Cela s’est passé un 10 décembre 1998 … Décès de Kamel Messaoudi

Sa chanson « Echemaâ » (La bougie), a bercé toute une génération au début des années 1990. Son décès prématuré à l’âge de 37 ans, endeuillera tout Alger. Originaire du village d’Aït