L'article 51 du projet de constitution légèrement modifié,les binationaux toujours exclus

L’article 51 de l’avant-projet de Constitution, adopté hier en Conseil des ministres, a été légèrement modifié à la demande du chef de l’Etat, précise l’APS. Abdelaziz Bouteflika a ainsi « ordonné d’élargir l’article 51 du projet de révision de la Constitution en y ajoutant « La loi déterminera la liste des hautes fonctions de l’Etat ».

Cette infime correction ne modifie en rien le principe de l’article 51 qui crée une nationalité algérienne à deux vitesses en excluant de fait les binationaux des « hautes fonctions de l’Etat » – même précisées par la loi – et des « fonctions politiques ».

L’article 51 du projet de la révision de la Constitution dispose que : »L’égal accès aux fonctions et aux emplois au sein de l’Etat, est garanti à tous les citoyens, sans autres conditions que celles fixées par la loi. La nationalité algérienne exclusive est requise pour l’accès aux hautes responsabilités de l’Etat et aux fonctions politiques ».

La mobilisation des binationaux contre cette disposition se poursuit à travers plusieurs pétitions lancées sur Internet par des associations des Algériens de l’étranger.

Lire l’article depuis sa source

(Visited 65 times, 1 visits today)
Previous Jamais vous n’aurez la langue de ma mère !
Next L'Académie amazighe, une institution scientifique ou idéologique ?

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 726 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Actualités Comments

Urgent: Chakib Khelil rentre à Alger

L’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, est revenu ce jeudi 17 mars à Alger en provenance des Etats-Unis d’Amérique. Il est entré le plus normalement possible après avoir accompli toutes

Algérie Comments

Il a perdu 40% en deux ans : nouveau plus bas historique pour le dinar

L’option de la poursuite de la dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères se confirme. Ce mardi, la monnaie nationale a enregistré un nouveau record historique à la baisse

Actualités Comments

Mohamed Arkoun, 7 ans déjà…

Le 14 septembre 2010 s’éteignait à Paris le professeur Mohamed Arkoun. Il a été enterré au Maroc, loin de sa Kabylie qui l’a vu naître en 1928 à Taourirt Mimoun,