Tamazight langue officielle : Le détail trompeur de la nouvelle constitution !

Tamazight promue langue officielle par le même homme qui a juré  qu’elle ne la serait jamais lors d’un un meeting le 3 septembre 1999 à Tizi-Ouzou, en Kabylie, au cours duquel il a déclaré d’emblée que «Tamazight ne sera jamais langue officielle et si elle devait devenir langue nationale, c’est tout le peuple algérien qui doit se prononcer par voie référendaire» et c’est son directeur de cabinet qui l’annonce, Ahmed Ouyahia, malgré d’origine Kabyle, se présentait à chaque occasion comme hostile à cette officialisation «Avez vous vu un Etat avec deux langues officielles ?» se demande l’homme fort du RND en sous-estimant l’intelligence des algériens lors d’un passage sur la télévision étatique à la fin des années 90.

Tamazight promue langue officielle après des décennies de militantisme, de souffrance et de sacrifices, de morts, blessés et exilés. La langue de Massinissa, Jugurtha, Fadhma N’Soumer, Abane, Mouloude Maameri, Matoub et Hocine Ait Ahmed ne s’est pas offerte l’officialisation par ce régime mais l’a arraché suite à un combat de plus de 60 ans, passant par la crise dite berbériste de 1949 à l’insurrection du Front des Forces Socialistes (FFS) en 1963, le printemps berbère de 1980, le printemps noire de 2001 et le militantisme politique des uns et des autres dont la pression exercé par le MAK de Ferhat Mehenni en prônant un discours des plus radicaux.1

Mais malgré l’acquis, similaire à celui de sa nationalisation qui a coûté la vie à 128 jeunes Kabyles, mais grâce à l’absence de la volonté politique de la part du pouvoir était une véritable déception, le texte proposé par le chef de l’état modifiant l’article 3 de la constitution contient un détail des plus trompeurs.

ARTICLE 3 : L’Arabe est la langue nationale et officielle.
L’Arabe demeure la langue officielle de l’Etat.
Il est créé auprès du Président de la République, un Haut Conseil de la Langue Arabe.
Le Haut Conseil est chargé notamment d’œuvrer à l’épanouissement de la langue arabe
et à la généralisation de son utilisation dans les domaines scientifiques et technologiques,
ainsi qu’à l’encouragement de la traduction vers l’Arabe à cette fin.
ARTICLE 3 bis : Tamazight est également langue nationale et officielle.
L’Etat œuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en
usage sur le territoire national.
Il est créé une Académie algérienne de la langue Amazighe, placée auprès du Président
de la République.
L’Académie qui s’appuie sur les travaux des experts, est chargée de réunir les conditions
de promotion de Tamazight en vue de concrétiser, à terme, son statut de langue
officielle.
Les modalités d’application de cet article sont fixées par une loi organique.

La nouvelle constitution prévoit, l’arabe comme langue officielle et nationale, Tamazight également langue nationale et officielle mais la difference de taille est la phrase stipulant que «L’Arabe demeure la langue officielle de l’Etat.», une façon dissimulée de dire une autre fois aux amazighs d’Algérie, que leur langue restera quoi qu’il arrive une langue de deuxième degré (?)

Si l’Arabe demeurera  la seule langue officielle de l’Etat, Tamazight sera la langue officielle de qui et de quoi ?

Lire l’article depuis sa source

(Visited 52 times, 1 visits today)
Previous Urgent! Algérie: Tamazight est langue nationale et officielle !
Next Une rencontre avec un grand scientifique Kabyle, candidat à plusieurs reprise pour le prix noble de la physique

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 726 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Actualités Comments

Bloqués à Boudouaou, les contractuels sont en grève de la faim

Nous venons d’apprendre du porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA) que les contractuels ont été empêchés de poursuivre leur marche vers Alger. Après avoir marché plus de 200 km,

Actualités Comments

Tizi Ouzou : Un policier tue un citoyen et se suicide à la fin

La thèse d’un suicide du policier, qui avait d’abord assassiné par balles un citoyen, semble être la piste la plus privilégiée dans l’enquête sur la découverte de deux corps sans

Actualités Comments

LES BINATIONAUX SANS PASSEPORT BIOMÉTRIQUE POURRAIENT CONTINUER À SE RENDRE EN ALGÉRIE AVEC LEUR CNI

Est-ce un nouveau revirement de la part des autorités algériennes concernant les binationaux désireux de se rendre en Algérie ? La récente position à ce sujet était qu’à partir de