Actualités

LES BINATIONAUX SANS PASSEPORT BIOMÉTRIQUE POURRAIENT CONTINUER À SE RENDRE EN ALGÉRIE AVEC LEUR CNI

Est-ce un nouveau revirement de la part des autorités algériennes concernant les binationaux désireux de se rendre en Algérie ? La récente position à ce sujet était qu’à partir de janvier les binationaux ne détenant pas un passeport biométrique seraient obligés d’obtenir un visa pour venir en Algérie, la carte d’identité (CNI) n’étant plus acceptée. Puis le ministère de l’Intérieur a indiqué qu’un passeport d’urgence, provisoire, serait mis en place pour les binationaux (voir la vidéo ci-dessus). Mais la situation est intenable pour les autorités algériennes, en particulier les consulats d’Algérie en France où vivent quelques 1,8 million de nos ressortissants immatriculés, sans parler de ceux, les mineurs par exemple, qui ne le sont pas encore. Beaucoup d’Algériens vivant à l’étranger qui n’ont pas encore déposé de demandes pour obtenir un passeport biométrique se trouvent désemparés, ne sachant pas s’ils pourront se rendre en Algérie prochainement. Mais selon Djamel Bouras, député de l’émigration, cité par Liberté, les autorités algériennes pourraient assouplir leur position face à l’engorgement des consulats et à l’impossibilité de délivrer rapidement les fameux passeports d’urgence. Ainsi, selon lui, les Algériens pourraient continuer de voyager avec le passeport étranger et la CNI jusqu’à janvier prochain et probablement en 2017.
“En France, seulement 1,3 million de personnes ont eu leur passeport biométrique”, explique-t-il, or “le gouvernement a juste décidé de doter les consulats de machines pouvant imprimer des passeports biométriques d’urgence valables un an. Mais il faut un décret exécutif pour débuter l’opération.” Cela signifie que ça ne pourra pas se faire de sitôt. M. Bouras poursuit : « En mars 2015, je suis intervenu auprès de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN, Algérie) tutelle de la PAF pour généraliser cette facilité à l’ensemble des ports et aéroports algériens. La mesure a permis de désengorger un peu les consulats en laissant la place à ceux qui ne disposent que de la nationalité algérienne. Mais la médiatisation de cette généralisation a mis dans la gêne certains qui ont fait pression sur le ministre des Affaires étrangères pour annuler cette facilité avec pour arguments la souveraineté nationale et que la CNI est facilement falsifiable.”
Pour le moment, rien n’a encore été décidé, mais le ministère de l’Intérieur (qui a la tutelle sur la PAF dans les aéroports) pourrait revoir sa position et autoriser les Algériens binationaux à continuer à voyager avec leur CNI pour encore un an sans avoir besoin d’un visa. Espérons que cette décision sera prise rapidement.
Source: chouf-chouf.com

(Visited 187 times, 1 visits today)

Sofiane H.

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3