Art & Culture

Les femmes Amazighs tatouées (Algérie)

Chez les gens de la Chaouia de l’Aurès, en Algérie, la beauté d’une femme était jugée par ses tatouages. Traditionnellement, plus une femme était tatouée, plus elle était appréciée par les hommes de la région. Certains croyants religieux ont prévenus ces femmes musulmanes qu’en permettant ces tatouages elles avaient commis un péché selon l’Islam. Pour faire amende honorable, celles qui regrettent d’avoir la peau tatouée donnèrent leurs bijoux en argent précieux aux femmes les plus démunies qu’elles connaissent. Même ainsi, une femme avait confessé que son tatouage lui a apporté de la chance et lui a permis d’avoir beaucoup d’enfants, et donc de sauver son mariage.

La photojournaliste Zohra Bensemra a visité certaines des femmes.

BERBER_3486440k

 

Fatma Haddad, 80 ans

Haddad a été tatouée à l’âge de 18 ans par une femme locale. « Je l’ai fait parce que toutes les filles de mon âge étaient tatouées », avait-elle déclaré.

Aujourd’hui, elle regrette d’être tatouée. « A cette époque, nous étions très jeunes, même si nous ne disposons pas des connaissances approfondies sur la religion, nos pensées étaient loin de commettre un péché, » Fatma dit. Elle a cédé ses bijoux d’argent pour faire amende honorable. Avant de se séparer d’un bijou, elle le faisait tourner sept fois sur son tatouage. « J’avais le sentiment que je de l’effaçais. »

Berber-Fatma-Hadda_3486419k

Aisha Djélal, 73

Djélal était tatouée quand elle avait 25. Elle voulait être plus attrayante que les autres filles de son âge. «J’ai donné tous mon bijoux en argent après les avoir fait tourné sept fois sur mon tatouage alors que je pleurais», a déclaré Aisha. « Je sens comme si chaque larme a emporté un peu de mon tatouage. »

Berber-Aisha-Djela_3486415k

Djena Benzahra, 74 ans

Benzahra a été forcée d’avoir un tatouage quand elle avait 9 ans, par sa mère, qui voulait qu’elle soit belle. « Je me souviens encore, c’était tellement douloureux et je pleurais, refusant d’être tatouée», a déclaré Djena.

Aujourd’hui, même si son tatouage semble petit, elle regrette avoir permis sa mère de le faire, parce que, comme toutes les femmes tatouées, les gens religieux autour d’elle lui disent sans cesse qu’elle a commis un péché. « Pour demander pardon à Dieu, j’ai  donné tous mes bijoux en argent après les avoir tourné sept fois sur mon tatouage »

Berber-Djena-Benza_3486418k

Fatma Badredine

Badredine fut  tatouée à l’âge de 13 ans par une femme nomade de la région du Sahara. « Je voulais enlever mon tatouage mais mon médecin me l’a déconseillé, mon âge ne le permet pas. »

Berber-Fatma-Badre_3486425k

Fatma Benyadir, 75 ans

Une femme locale a tatoué Benyadir quand elle avait 12 ans. « Je l’ai fait sans le dire à mes parents. Toutes les filles de mon âge étaient tatouées », a déclaré Benyadir. «Je devais endurer la douleur atroce, la colère de mes parents plus tard, juste pour être jolie. »

Benyadir regrette maintenant le tatouage et a cédé sa médaille d’argent après l’avoir frotté sur ses tatouages, qui lui a donné le sentiment qu’elle les effaçait, dit-elle.

Berber-Fatma-Benya_3486423k

Fatma Tarnouni, 106 ans

Fatma a été tatouée l’âge de 10 ans par un homme de la région du Sahara. « C’était la règle, c’était à la mode aussi. Toutes les filles étaient tatouées. Pour être belle, il fallait être tatouée, donc je l’ai fait. »

«Aujourd’hui, je regrette d’être tatouée», a déclaré Tarnouni. «Je vais être punie par Dieu et je vais être mangée par le serpent dans ma tombe. Si je savais que cela n’était pas autorisé par ma religion, bien sûr, je ne l’aurais pas fait ».

Berber-Fatma-Tarno_3486420k

Khadra Kabssi, 74 ans

Kabssi fut tatouée à lâge de 21 ans par son cousin après l’indépendance de l’Algérie en France. « Je l’ai fait parce que je voulais être belle pour l’indépendance de mon pays et toutes les filles de mon âge étaient tatouées », a déclaré Kabssi. « A cette époque, nous étions très jeunes, notre pensée était loin de commettre un péché. Je voulais juste me sentir jolie.

Aujourd’hui, elle ne regrette pas d’être tatouée, « Je ne crois pas ce qu’ils disent du tout, » dit-elle. « Si le serpent, disaient-ils, veut me manger alors il est libre de le faire. Je serai morte, je ne sentirai rien.  »

berber-Khadra-Kabs_3486422k

Khamsaa Hougali, 68 ans

« Dans mon cas, c’était différent. Ma belle-mère m’a conseillé de me faire tatouer pour porter chance après la mort soudaine de mes trois premiers enfants. Mon cousin et sa demi-sœur m’ont tatoué. J’avais le sentiment que Dieu me donnerait des enfants et je voulais sauver mon mariage. Il n’était pas acceptable d’être une femme sans avoir d’enfants. Croyez-le ou non, après avoir été tatouée j’en ai eu six enfants et ils sont encore en vie « , a déclaré Hougali.

Hougali ne regrette pas le tatouage, qu’elle ait commis un péché. «Je viens de suivre la tradition de mes ancêtres et c’était pour une bonne cause qui était de sauver mon mariage »

Berber-Khamsaa-Hou_3486414k

Mazouza Bouglada, 86 ans

Bouglada fut tatouée à l’âge  de 7 ans par un homme nomade de la région du Sahara.sa mère le lui avait conseillé. Même si elle se souvient encore de la douleur, elle se sentait belle une fois qu’elle l’avait fait, Bouglada dit. Elle était très fière de ses étoiles sur ses joues. Sa sœur aînée avait été tatouée devant elle et elle voulait l’imiter. Bouglada dit qu’elle a donné tous ses bijoux en argent pour expier le péché.

berber-Mazouza-Bou_3486424k

Djemaa Daoudi, 90 ans

Daoudi a été forcée à avoir un tatouage par son mari juste après leur mariage quand elle avait 15 ans .. Une femme berbère locale le lui avait fait.

« Même si ce n’a pas été de mon grès au moment de se faire tatouer, je demande pardon à Dieu, j’ai tout donné, ce que je considère précieux, comme mes bijoux en argent et ma laine, comme l’aumône », a déclaré Djemaa.

berber-djemaa-daou_3486417k

Il faut mentionner que durant la colonisation française, les femmes tatouaient leurs visages et ceux de leurs filles afin de se protéger du viol.

Source : telegraph.co.uk

(Visited 572 times, 1 visits today)

Sofiane H.

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3