Art & Culture

14e Festival du film amazigh: Raggane Ali expérimente le thriller dans »Justice rendue »

TIZI OUZOU – Le long métrage de fiction ”Justice rendue” du jeune réalisateur Reggane Ali explore le phénomène du kidnapping en optant pour le thriller comme genre cinématographique.

Projeté mardi soir dans le cadre du 14e Festival national annuel du film amazigh qui s’est ouvert samedi dernier à Tizi Ouzou, ce long métrage sorti en 2014 (106 mn) met en scène l’histoire de Kader, un écrivain qui ne survit pas au choc quand il se retrouve spolié par son propre éditeur qui s’approprie les manuscrits qui lui sont remis par l’auteur.

Aziz, son fils, décide de se faire justice lui-même et venger la mort de son père. Il décida alors de prendre en otage la fille de l’éditeur en exigeant une rançon en contre partie de sa libération.

Délivré en Tamazight avec un sous-titrage en anglais, le film est adapté aux normes du téléfilm aussi bien sur le plan technique que thématique.

Les acteurs, pour la plupart des novices, ont réussi tant bien que mal à camper leurs rôles respectifs en dépit d’une “mauvaise exécution” de certaines scènes, selon l’avis des spectateurs.

Lors des débats qui ont suivi la projection du film, le réalisateur a reconnu certaines lacunes et anachronisme flagrant relevées par certains téléspectateurs affûtés.

Un intervenant a fait remarquer certains “faux raccords” qu’il a relevés notamment dans les costumes en réponse à une remarque d’un spectateur concernant le sous-titrage, le réalisateur justifie ce choix par le souci de participation aux manifestations internationales.

Le Festival culturel national annuel du film Amazigh se poursuit jusqu’à jeudi prochain à Tizi-Ouzou avec des projections à la Maison de la culture et à la cinémathèque, en plus d’un programme ciné-village  qui sillonne plusieurs localité de la wilaya.

Source

(Visited 39 times, 1 visits today)

Sofiane H.

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3