Alloula, Hasni, Matoub Lounès, Tahar Djaout, Ismaïl Yefsah, Abdelmadjid Yacef, Youcef Sebti, Saïd Mekbel… Plus d’une centaine de journalistes, d’artistes, d’écrivains, d’universitaires assassinés. Ils ont été emportés par une folie meurtrière. Tués par la barbarie terroriste. L’Algérie n’a pas fini de les pleurer. Nous ne les oublions pas.

 

 

 

source: chouf-chouf.com

(Visited 71 times, 1 visits today)