Retrouvés morts dans un véhicule carbonisé à Tizi Ouzou : Les familles des deux victimes réclament la vérité

L’affaire de la double découverte macabre au lieudit Lemeghassel dans la commune de Makouda(20 km au Nord de la wilaya de Tizi Ouzou) continue d’alimenter les rumeurs les plus folles en Kabylie alors que plus de trois jours se sont écoulés depuis  son éclatement.

Les familles des deux jeunes de Taourga dans la wilaya de Boumerdès, H. Soufiane (32 ans), père d’une petite fille et B. Arezki (25 ans), retrouvés sans vie à l’intérieur de leur véhicule, une Citroën C3, complètement  carbonisée, dans  la nuit de samedi à dimanche peu après minuit, ne savent toujours pas comment leurs enfants ont été tués et qui les ont tués.

Une question sans réponse qui retarde encore le deuil en pareilles circonstances.

Les proches et les familles sont certains qu’il s’agit d’une bavure militaire au vu des nombreux impacts de balles visibles sur la voiture carbonisée. Ils demandent juste à connaître les conclusions de l’enquête, qui s’impose, en principe, à la découverte de deux jeunes citoyens morts dans de pareilles conditions.

« Pris pour des terroristes »

Selon les proches des victimes, ils auraient été pris pour des terroristes par les forces de sécurité d’autant plus que cette région, coincée entres les wilayas de Tizi Ouzou et Boumerdes, est connue pour être infestée de criminels armés.

Les familles ont frappé à de nombreuses portes auprès des autorités civiles et militaires pour avoir  des explications en vain. Ce qui les a contraint à recourir à ce qui est perçu comme le dernier recours pour se faire entendre en bloquant, hier, la RN 12 à hauteur de la Tadmait (17 km à l’Est de la wilaya de Tizi Ouzou).

Il est du devoir des autorités de prendre en charge la légitime revendication des familles de ces deux victimes et il est même urgent d’ y répondre par ce qui est disponible en attendant les conclusions des investigations.

Les exemples de développements dangereux qui pourraient découler du taourgasilence assourdissant des autorités ne manquent pas.

(Visited 99 times, 1 visits today)
Previous Le bilan des inondations de Constantine s’alourdit...
Next Marguerite Taos Amrouche: " La première femme romancière algerienne "

About author

Sofiane H.
Sofiane H. 725 posts

Passionné du web, des réseaux sociaux, et du design ;) Photographie <3 Amoureux du vélo :D et du Voyage :3

View all posts by this author →

You might also like

Actualités Comments

Conformément à ses vœux: Hocine Aït Ahmed sera enterré dans son village natal en Kabylie

C’est officiel. Hocine Aït Ahmed ne sera pas inhumé dans le carré des martyrs du cimetière d’El Alia d’Alger où sont enterrés les héros de la Révolution du 1er Novembre. Le

Actualités Comments

Air Algérie : tarifs super promotionnels vers la France

Air Algérie informe son aimable clientèle du lancement de tarifs Super Promotionnels au départ d’Algérie vers la France. Marseille, Bordeaux, Toulouse à partir de 18 900 DA TTC. Except :

Actualités Comments

Témoignage: Une famille bretonne en Kabylie

La lecture du témoignage de M’ Jean Etienne Le Roux sur son expérience en Kabylie en tant qu’enseignant à Larv3a Nat Yiraten de sept 1969 à juin 1974, a dû